Appel aux élus pour la stricte préservation des Terres Agricoles

Appel aux élus

Au travers de cet appel co-signé par Terre d’Union, FNE et les Amis de la Terre, nous voulons sensibiliser les élus et les citoyens à la nécessité de réagir énergiquement pour préserver les Terres Agricoles de l’appétit des promoteurs immobiliers.
Nous voulons qu’elles soient consacrées à une agriculture saine, locale et diversifiée.
Nous insistons sur l’impérieuse nécessité de mener de pair le PAT et le PLUi HMB.

Appel aux élus déc 2021

Documents d’accompagnement

Mais nous ne résumons pas notre action à une demande forte, nous avons la volonté de participer à des échanges pour parvenir à trouver des solutions.
Vous trouverez dans les documents ci-après des pistes de réflexion que nous sommes prêts à développer.

Appel (Documents d’accompagnement) 21122021

Ouverture vers d’autres associations

Cet Appel est sensé faire bouger les lignes et est destiné aux élus.
Plus nous serons d’associations et mouvements à le porter, plus nous aurons de chances à être entendus. N’hésitez donc pas à nous manifester votre soutien en remplissant le formulaire suivant :

Relais dans la presse locale

Cliquez ICI

Points d’avancement

Réalisations depuis février 2022

Nous avons tenu avec les principaux médias locaux une conférence de presse le 4 février pour présenter notre "appel aux élus" et la commenter. Des articles ont été publié dans la foulée (voir ci dessus).

Le 15 février une visioconférence organisée par FNE 74 a permis d’échanger avec les représentants de diverses associations fédérées de FNE 74.
Nous en attendons un soutien des associations qui partagent nos objectifs.

Suite à cette réunion, une feuille de route à été établie par le collectif afin d’organiser les actions futures et suivre les avancées de notre démarche sur un tableau de bord.

Pour rappel cet appel avec FNE 74 et les Amis de la Terre a été signé le 3 décembre 2021.
Depuis cette date, nous avons rencontré des élus pour leur présenter et leur commenter ce document ainsi que les propositions annexées.
Nous avons ainsi été reçus fin décembre par

Marc Rollin (vice président du Gd Annecy en charge de la transition écologique et la qualité de l’air).
En janvier nous en avons discuté avec :
Fabienne Grebert (élue à la région),
Christian Anselme (VP du Gd Annecy en charge du PLUi),
Fabienne Duliège (VP du Gd Annecy en charge de l’agriculture, de l’alimentation et de la ruralité) et les membres du groupe agriculture du Gd Annecy
Et pour finir
Frédérique Lardet (Présidente du Gd Annecy) accompagnée des VP Fabienne Duliège, Christian Anselme et Jean Claude Martin (VP en charge de la prospective).

Ces rencontres se sont déroulées dans un climat serein et une grande écoute mutuelle.
Globalement tous nos interlocuteurs sont d’accord avec nos demandes concernant la préservation nécessaire de nos Terres Agricoles et nous remercient du travail approfondi concernant les suggestions contenues dans les annexes à l’appel.
Nous avons été convaincus sur le fait que les dossiers PAT et PLUi seront bien menés de façon cohérente et simultanée de part la présence de Fabienne Duliège et de Christian Anselme dans les deux projets.
Le point de vigilance reste dans l’application de nos demandes quand elles seront confrontées aux demandes de développement économique (projets de zones d’activité et d’urbanisation). Voir à ce sujet l’article paru dans Actu Environnement en cliquant ICI.
En effet la loi ZAN (Zéro Artificialisation Nette) est prévue d’arriver à l’arrêt de l’artificialisation en 2050 !!!. Nous demandons qu’elle soit atteinte sans délai au vu de l’urgence climatique.

En février nous avons tenu une conférence de presse avec les principaux médias locaux et s’en sont suivi des articles sur le Dauphiné Libéré, l’Essor Savoyard et Librinfo .

En mars nous avons rencontré la Mairie d’Annecy. Nous avons surtout insisté sur la sécurité alimentaire qui n’est pas assurée sur notre Territoire. Des évènements qui semblaient encore inimaginables il y a quelques années se produisent. Si pour une raison quelconque les liaisons routières sont interrompues nous ne disposons que de quelques jours de nourriture localement. Cela doit nous forcer à réagir et à prendre en compte la nécessité de développer une agriculture nourricière autour d’Annecy. Nous avons conjointement prévu de nous revoir régulièrement.

Nous avons aussi rencontré la Chambre d’Agriculture qui est bien sensibilisée à ces sujets de disparition des terres agricoles. Ils proposent des mécanismes qui devront être intégrées dans le PAT pour pérenniser la fonction agricole des terres et éviter les déperditions lors de cessation d’activités d’agriculteurs. Notre point de divergence reste sur ce que nous pensons être fondamental c’est à dire la culture des terres avec des méthodes respectueuses du vivant et donc sans intrants chimiques.

A noter aussi les rencontres avec les citoyens organisées par le Grand Annecy pour présenter la révision du PLUi. Nous avons été très sensible au fait que dans l’élaboration du PLUI- HMB la préservation des terres agricoles et des espaces naturels arrivent en tête des considérations des maires des communes.

Malgré cela, lors de la réunion du 15 mars à Meythet, il a été évoqué lors des discussions le respect de la loi ZAN telle que formulée dans la loi Climat et biodiversité. Et à ce propos l’obligation de diviser par deux le "pillage" des terres agricoles sur les dix prochaines années comparativement aux dix années passées.
Ce passage nous a alerté et nous avons souhaité replanter le clou dans un courrier adressé au responsable du PLUi au sein du Grand Annecy (Christian Anselme) pour repréciser nos demandes.
Il y est clairement exprimé que pour nous il est inacceptable de nous contenter de l’application de la loi ZAN au vu des besoins impérieux de surfaces agricoles et du passé qui a fait des terres cultivables un gisement dans lequel les promoteurs et autres bâtisseurs sont venus tapés.
Nous seront extrêmement vigilants sur ce point !!!!
Voici le courrier adressé :

Lettre au Grand Annecy
Publié le 16 avril 2022